300 participants à Paris !

Paris a tenu les 5-6 février 2016 son premier Forum Wahou!

Plus de 300 participants de tous âges étaient rassemblés pour découvrir la Théologie du Corps de Jean-Paul II

Wahou ! quel forum ! Deux jours intenses pour découvrir ou redécouvrir le plan de Dieu sur l’amour humain les 6-7 février à Saint-Ferdinand, sur le fondement de la Théologie du corps selon saint Jean-Paul II. Cette Théologie est composée de 129 catéchèses données par le Pape de 1981 à 1984, à partir de la Genèse et des passages de l’Evangile et des Epîtres de saint Paul sur le mariage. Elle nous éclaire sur la personne humaine : en vue de quoi suis-je un homme, une femme ? Quel est le sens de mon corps sexué, de la sexualité humaine ? Saint Jean-Paul II la résumait en un seul mot : le don.

Un auditoire de plus de 300 personnes de 18 à 80 ans, venant d’Ile-de-France et de Province, avec une grande majorité d’étudiants et jeunes professionnels. Tous les états de vie représentés : des couples (environ 50), des personnes venues seules (mariées, veuves, divorcées ou célibataires) et un prêtre.

Le samedi, cinq intervenants ont exposé les grandes parties de la Théologie du corps : Thibaud Collin, philosophe, nous a fait contempler le plan d’amour de Dieu pour l’Homme aux origines. Jeanne Larghero, philosophe également, a brossé avec humour et à l’aide d’exemples concrets les conséquences de la chute sur la relation entre l’homme et la femme. Le Père de Mello a replacé le mariage et la virginité pour le Royaume dans leur finalité eschatologique de l’union à Dieu dans la Résurrection. Le Père Matthieu Rougé a expliqué la sacramentalité du mariage, sauvé par le Christ dans ses noces avec l’Eglise. Enfin, René et Isabelle Ecochard, médecins, ont donné l’éclairage renouvelé que la Théologie du corps jette sur l’encyclique Humanae Vitae sur la régulation des naissances, diversement reçue au sein même de l’Eglise lors de sa publication par Paul VI. Forts de leur expérience en accompagnement de couples, ils nous ont montré en quoi le respect de la fertilité cyclique de la femme par le couple constituait un art de vivre son intimité conjugale menant à une joie profonde.

Ces enseignements étaient entrecoupés par des témoignages aidant à voir comment la Théologie du corps peut s’incarner dans notre vie, ainsi que par des temps de partage et d’approfondissement sur le rapport au corps. En parallèle, des écoutants professionnels ont donné la possibilité d’échanges en tête à tête. La journée s’est terminée par un temps d’intériorisation devant le Saint-Sacrement. Le dimanche, après un temps de réponse aux questions et la célébration de la sainte messe, les participants ont commencé à utiliser ce qu’ils avaient reçu à l’aide de mises en situation concrètes les invitant à s’adresser à des enfants, des jeunes, des fiancés, des couples, des personnes attirées par les personnes de même sexe.
Ce forum n’aurait pas été possible sans l’aide d’une vingtaine de bénévoles de la paroisse et d’ailleurs, de tous âges, qui se sont mis dès l’aube au service des participants, très touchés par leur accueil et leur gentillesse. Et si ce forum a franchi des obstacles imprévus dans son organisation et profondément touché les cœurs, c’est aussi grâce à la prière d’une trentaine de personnes veuves de la paroisse, à qui le projet avait été confié. Que tous en soient remerciés : leur service et leur prière, manifestations du don pour lequel nous sommes faits, portera du fruit au centuple.

D’ailleurs, les fruits sont déjà là, comme en attestent ces quelques perles des participants: « J’ai compris que je pouvais me laisser recréer en vue d’un juste rapport au corps, le mien et celui des autres », « Je suis un cadeau », « Dans la communion homme-femme se révèle une part du mystère divin, wahou! », « Le corps sexué est signe que nous sommes faits pour le don », « Tous les dimanches j’entends que le Christ est uni à son Eglise, mais je n’y ai jamais vraiment fait attention. Là, je viens de comprendre ce que cela veut dire », « Je pars avec quelque chose de nouveau: la sexualité est belle », « Merci, on vous suit ! ».

Vous n’avez pu participer à ce premier forum de Paris et il vous vient le désir de suivre un tel forum ? Réjouissez-vous : deux autres sont en germe depuis dimanche dans le cœur de participants parisiens (une dizaine d’autres sont en préparation en France).

Pour finir, voici un extrait d’un mail reçu après le forum, qui illustre combien la Théologie du corps retourne les cœurs et est le fer de lance de la nouvelle Evangélisation: « Je vous écris pour vous dire à quel point ce forum a eu un impact foudroyant sur ma vie. C’était une décharge du Saint Esprit, une grande lumière sur ma vision de l’homme, de la femme, de la création, de l’amour, de Dieu, de mon couple. »
Deo Gratias !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.